Booking.com va renoncer à la majeure partie des clauses tarifaires et de disponibilité qu’il imposait aux professionnels de l’hôtellerie, suite aux poursuites engagées par ces derniers.

Ce qu’il faut retenir :

  • Booking.com n’empêchera plus les hôteliers qui souhaitent utiliser ses services de pouvoir proposer sur d’autres plateformes de réservations ou directement sur place, par téléphone ou par mail des tarifs inférieurs à ceux qui figurent sur son site.
  • les hôtels ne pourront toujours pas afficher sur leur propre site internet des tarifs inférieurs à ceux de Booking, sauf pour les titulaires de leur carte de fidélité.
  • ils pourront toutefois y faire figurer le fait que des tarifs “intéressants” ou des “promotions avantageuses” peuvent être proposés en cas de réservation directe avec l’hôtelier.
  • les hôtels seront désormais libres de choisir le nombre de chambres qu’ils confieront à Booking, alors qu’ils devaient auparavant proposer un nombre équivalent sur leur site à celui qu’ils proposaient sur Booking
  • sur certaines périodes, l’hôtelier pourra même garder toutes ses chambres à vendre directement.

Ces engagements s’appliqueront à partir du 1er juillet pour une durée minimum de cinq ans.

Source : Site internet Le Point.fr

PACCOU
Alexandre
Chef de projet web